• Occasion

Les Suisses au Mans 2010

65,40 €
Référence : LN01560
Voir les détails du produits
Dernier article en stock

Livraison prévue : 25/04
Imprimer

de Christian Borel, Mario Luini, Gérard Vallat, Benoît Wyder et Jean-Marie Wyder, Turbo Editions décembre 2010, 224 pages 22 x 29 cm, couverture rigide sous jaquette, 450 photos dont 95% inédites. Préface d'Alexandre Pesci, patron du Rebellion Racing.

Le titre de cet ouvrage, cinquième de la série, l’annonce clairement : « Les Suisses au Mans 2010 » se veut le reflet, heure par heure, de la prestation des 14 (!) pilotes helvétiques (pas mal pour un pays qui interdit toute épreuve en circuit…) engagés cette année dans la Sarthe.
A lui seul, il s’étale sur 75 pages dont 11 réservées uniquement à Marcel Fässler, brillant deuxième au volant de son Audi.
Pour le solde (150 pages), notre option n’a pas changé : nous enclenchons la marche arrière du temps, en retenant les années se terminant par 0 ; ce sont donc les éditions 2000, 1990, 1980 etc. que nous abordons et qui remplissent les autres deux tiers du bouquin.
C’est l’occasion idéale pour se replonger dans l’histoire, avec toujours UN ECLAIRAGE SUISSE, sur les sujets traités. Et l’occasion d’offrir la possibilité à des confrères (Axel Béguin, Michel Busset, Jean-Marie Santal cette fois) de s’exprimer avec le recul voulu, en partant à la (re)découverte de compatriotes méritants.
1930 voit la première présence féminine « autorisée » aux 24 Heures. Avec l’inscription du trio suisse de charme (Allemann-Frey-Gachnang) via la Ford GT de Matech Compétition en juin passé, le prétexte était tout trouvé pour consacrer un chapitre à ce « phénomène ».
Après avoir amorcé la question dans le tome 3, nous continuons à observer l’ingérence du sport automobile dans notre pays, que ce soit au niveau des tracés choisis ou des protagonistes qui l’animent. Cela, avec la date de 1950 pour référence qui marque réellement un redécollage après tant d’années de conflits internationaux : le GP des Nations à Genève, Fangio, le lancement du championnat du monde de F1, avec Berne comme étape estivale…
Comme nous l’avions pratiqué dans le tome 4 pour Ferrari, nous procédons ici à un inventaire le plus exhaustif possible des forces suisses ayant débarqué au Mans au volant de voitures de la marque Lola. Il faut savoir que c’est en 1960 que le constructeur britannique a opéré sa première offensive aux 24 Heures, grâce notamment à notre compatriote Charles Vögele dont on vous brosse le portrait.
Pour beaucoup, l’édition 1970 reste un sommet en la matière. C’est vrai qu’avec l’affrontement portières contre portières entre les Porsche 917 et les Ferrari 512, elle avait de quoi marquer les esprits. Nous ne pouvions manquer l’occasion de la rappeler par le biais des bolides italiens (après les allemands, passés en revue dans le tome précédent) et de son directeur sportif de l’époque, le Bâlois Peter Schetty.
De même, cette année-là, un jeune gars nommé Bernard Chenevière effectue ses premiers pas au Mans. Six ans plus tard, il en reviendra avec de magnifiques résultats ; et tout cela vous est aussi conté…
Avec son ami Peter Sauber, le motoriste Heini Mader peut se targuer d’avoir été le seul Suisse, à ce jour, à triompher au Mans, au « général », en l’occurrence avec l’un de ses moteurs Ford-Cosworth installé dans la Rondeau de Jaussaud-Rondeau. C’était en 1980. Retour sur cet épisode avec le bras droit de Mader à l’époque, Michel Bourqui, avec en parallèle, un survol de la « branche » des Inaltera, leurs devancières, recensées aujourd’hui sur sol helvétique!
En 1990, Bernard Thuner vit sa deuxième expérience mancelle. Son père, Jean-Jacques était déjà de la partie 25 ans plus tôt. Et la troisième génération, personnifiée par Fabien, pourrait bientôt les imiter. Cela valait bien une petite histoire de famille…
Un peu dans l’ombre de Sauber et de Mader, car n’étant qu’un exécutant de haut rang chez les Allemands Kremer puis Joest, Michel Demont peut également s’enorgueillir d’une jolie moisson de lauriers dans la Sarthe : 16 au total, un record. Vous découvrirez le portait de cet homme de l’ombre, gagnant depuis 2000 avec Audi.
Autant de belles (et inédites) histoires que nous vous invitons à revivre dans ce panorama, vu depuis la Suisse, à la fois de l’actualité récente et celle déjà inscrite dans l’histoire des 24 Heures du Mans.
Jean-Marie Wyder

LN01560
1 Produit

Fiche technique

Etat
Occasion
Lk Promo
Oui

 Avis (0) - Modération des avis  


Il n'y a pas encore d'avis pour ce produit.

Vous aimerez aussi